514-716-3103
Soumission
12 mai 2020

12 mai 1847 : invention de l’odomètre

Aujourd’hui, on retrouve des odomètres partout, même sur nos téléphones intelligents.

L’élément est présent sur tous les véhicules modernes et on aurait du mal à imaginer ces derniers sans lui. En fait, s’il n’existait pas, il faudrait l’inventer. Heureusement, quelqu’un y a pensé bien avant nous, et même, avant l’arrivée de l’automobile.

On fait bien sûr référence à l’odomètre, ce bidule qui calcule la distance que l’on effectue avec un véhicule. Il œuvre aujourd’hui de façon électronique et on le retrouve même sur nos téléphones intelligents pour nous dire quelle distance nous avons parcourue lors d’une journée, mais longtemps, il ne fonctionnait que mécaniquement. Au fil des années, il a emprunté quantité de designs tout aussi originaux les uns des autres.

Avant qu’il soit inventé, les gens avaient recours à d’autres trucs pour évaluer les distances qu’ils franchissaient. Par exemple, à l’époque de l’Empire romain, on utilisait le pied pour mesurer les distances à parcourir. Le mile romain comptait 5000 pieds, soit l’équivalent d’environ 1,5 kilomètre.

On utilisera donc des moyens inventifs pour calculer les distances jusqu’à ce que deux hommes, au milieu du XIXe siècle, en arrivent à créer un outil capable de le faire automatiquement.

Le brevet de l’invention de l’odomètre porte le nom de William Clayton. Lors d’un voyage qui le menait de sa résidence dans l’état du Missouri à un lieu en l’Utah, il avait été chargé d’enregistrer le nombre de milles que parcourait la compagnie pour laquelle il travaillait. Excédé d’avoir à calculer le nombre de révolutions qu’effectuaient les roues des wagons sur les différents revêtements franchis, puis de faire l’équation pour connaître les milles parcourus, il en vint, avec la complicité du mathématicien Orson Pratt, à concevoir un ensemble de roues dentées qu’il attachait aux moyeux des roues de wagons. Le mécanisme calculait automatiquement les révolutions de la roue, tout simplement.

Le système était rudimentaire, certes, mais il allait évoluer pour devenir l’outil indispensable que l’on connaît de nos jours. Et avec le développement de différentes technologies, le choix de modèles est devenu très varié.

Peut-on imaginer une voiture sans odomètre aujourd’hui ? Poser la question, c’est y répondre.

Dans notre galerie de photos, quelques odomètres appartenant à différentes voitures anciennes.